Accueil

Qui sommes-nous ?


Nous sommes un cabinet de conseil juridique à taille humaine, nous connaissons personnellement chacun de nos clients. Notre spécialité est le recouvrement de créances.
Notre président fondateur est ancien Maitre de Conférence à Paris II Panthéon-Assas, expert en voies d’exécutions forcées. Depuis la création de notre société, son ambition a toujours été de montrer que la maîtrise du cadre légal suffit à réussir là où les autres échouent.

Notre valeur : le travail


Un tel précepte ne serait pas viable sans passion. L’Etat français a la fâcheuse habitude de réformer et multiplier les textes à un tel point que la loi en est devenue illisible. Les compiler pour les rendre exploitables est devenu l’affaire de sociétés spécialisées. Chaque dossier est unique, et nous ne tenons jamais aucun texte pour acquis, tant la Cour de Cassation et le Conseil d’Etat ont des météos capricieuses.

Quel est notre taux de succès ?


A moins que ce ne soit la première fois que vous visitiez le site internet d’une agence de recouvrement, vous avez certainement vu le sempiternel argument « 90% de réussite ! ». Notre point de vue n’est pas le même : plutôt que de vous vendre d’avance l’espoir de revoir votre argent, nous vous rendons visite en personne pour examiner votre dossier, et nous n’acceptons de le traiter que s’il a une chance d’aboutir. Nous mettons un point d’honneur à ne jamais faire payer un client pour une cause perdue d’avance, et si l’affaire parait aventureuse, nous ne privons pas de vous en avertir avant de la prendre en charge.

Quelles sont nos méthodes ?

Si vous faites appel à nous, c’est que vos tentatives de négociation ont échoué. Nous avons vérifié votre dossier, et avons accepté de le prendre en charge car il est solide. Dès que notre mandat est signé, nous devenons l’unique interlocuteur de votre débiteur et engageons la procédure.

  • Nous ne perdons pas de temps en vaines palabres, vous avez vous-même constaté qu’elles échouent. Nous mettons immédiatement votre débiteur en demeure de payer, par courrier recommandé. Nous le prévenons de nos intentions, et l’informons de ses droits et des vôtres.
  • Faute d’une réponse de sa part dans les trois jours suivant la réception de ce courrier, nous mettons immédiatement en œuvre tout l’arsenal juridique nécessaire. La justice a ses délais, et il sont suffisamment longs pour ne pas aggraver la situation en procrastinant.
  • Votre débiteur constate que la procédure que nous lui avons décrite se déroule inéluctablement comme prévu. Nous gardons donc la porte ouverte pour une solution à l’amiable.
  • Si un accord à l’amiable est trouvé, nous le formalisons par un protocole d’accord et nous veillons à ce qu’il soit respecté. Cela n’interrompt en rien la procédure judiciaire, mais nous nous engageons par écrit à ne pas appliquer la condamnation du tribunal tant que le protocole est respecté.

Nous gardons le contrôle intégral de la procédure : nous ne confions jamais de dossier à un tiers. Nous demandons directement des actes à nos huissiers habituels, qui ont gagné notre confiance par leur rapidité et leur rigueur. Nous gardons la maîtrise du calendrier pour vous garantir d’aboutir au plus vite et nous mettons un point d’honneur à vous tenir informé de la situation tout au long de nos démarches.

Le mot de la fin

Nous entendons souvent les médias relayer la rumeur selon laquelle les cabinets de recouvrement n’ont que peu de pouvoirs. C’est vrai, mais nous n’en avons pas besoin : la justice y pourvoit. Notre rôle est de piloter la procédure, en veillant à ce que tout soit fait correctement, et dans les plus brefs délais.

Nous sommes des accélérateurs de procédures.